Je me lance dans l’intégration totale de mon Système de Management

Janvier 28, 2019 Catégories : Publication, Les Pérégrinations du Manager Qualité
Partager:

 

VIDÉO

Et de trois …. Voilà c’est fait la norme ISO 45001 a fait également l’objet de sa mise à jour en respectant la structure de niveau supérieur HLS (High Level Structure). L’acronyme QSE prend désormais tout son sens. Les trois normes les plus populaires des Systèmes de Management sont identiques en termes d’architecture et comportent ainsi de nombreuses exigences communes.

Une structure commune des normes pour quelles conséquences ?

Cette cohérence au niveau des normes doit être un facteur de progrès pour envisager une intégration des Systèmes de Management en favorisant une approche holistique des organisations. Cette unité doit faciliter le déploiement des démarches en pouvant s’inspirer de la méthode HOSHIN pour favoriser un alignement stratégique. Il est en effet important que les trois normes contribuent désormais à un même objectif, voire même une vision commune, porté par la Direction et décliné dans toute l’organisation.

En route pour le « trois en un » : plus difficile qu’il n’y paraît …

Alors, Moi responsable QSE, je profite de cette harmonisation au niveau normatif pour piloter un projet d’intégration au profit d’une cohérence globale. Je passe de trois politiques (Q+S+E) à une seule politique en lien avec la stratégie, j’intègre dans mes processus les exigences Sécurité et Environnement, je fusionne mon programme d’audit, je gère de manière similaire mes actions d’amélioration, … Les exemples d’harmonisation sont nombreux mais le passage à l’acte s’avère parfois plus difficile que la simple théorie. Le « trois en un » est certes une évidence mais la mise en œuvre peut s’avérer plus délicate dans un contexte où chacun souhaite défendre ses spécificités.  Le « trois en un » nécessite un certain lâcher-prise pour se fondre dans une organisation plus globale.

On ne fusionne pas tout du jour au lendemain …

Ce travail m’interpelle et finalement met en exergue cette réaction naturelle à vouloir classer les choses et les compartimenter dans des espaces définis. On a souvent tendance à cloisonner, à séparer, à traiter de manière isolée … pour finalement se rendre compte que ce n’est peut-être pas la bonne solution. La lecture transversale des organisations est certes un facteur clé de succès mais qui nécessite une certaine maturité. On ne fusionne pas tout du jour au lendemain si les esprits et la structure organisationnelle ne sont pas prêts à relever ce défi.

Alors, ma transition engagée pour passer à un véritable Système de Management Intégré (SMI) nécessite une véritable réflexion de fond avec un objectif majeur : L’intégration doit être totale en lien avec les pratiques de l’organisation.

Et c’est certainement à ce niveau que le terme « intégration » prend tout son sens. Si les acteurs internes font du QSE sans s’en rendre compte, et bien c’est la plus belle des victoires ….

Christophe Villalonga, consultant

Avec la participation de Parcours Croisés

2 commentaires Commenter
Le 01/02/2019 par Philippe
Bonjour, je suis d'accord avec Carinne, j'ai également l'objectif de fusionner nos démarches selon divers référentiels ISO9001 ,27001 et plusieurs NF. Il est difficile par contre de trouver de l'aide méthodologique car la démarche QSE est la plus partagée. Dommage!
Le 01/02/2019 par Carinne
Bonjour, Ce qui a lieu de souligné c'est qu'il existe des SMI dit classique tel que le QSE mais également des SMI intégrant d'autres démarches de maitrises des risques.A titre d'exemple: la lutte contre la fraude, le contrôle de gestion et autres. Je suis très au fait de cette pratique car dans notre organisme je suis, à la demande expresse de mon directeur de branche, en train de constituer un SMI avec 8 démarches. Cordialement, Carinne

Ajouter un commentaire

Email *
Prénom *
Votre message *